INTERVIEW UNDERGROUND INVESTIGATION 25 novembre 2001

1 "Mauvaises Graines" marque l'entrée de KILLERS dans le troisième millénaire et c'est aussi votre 10ème album.
Tout cela est assez symbolique mais pour vous concrêtement en tant que groupe qu'est-ce que ça représente d'avoir un tel actif ?

Forcément une fierté certaine.Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de groupes de metal en France qui y soient arrivés.Ceci dit il est clair que ce sont surtout les perspectives d'avenir qui représentent pour moi l'actif le plus appréciable.Depuis trois ans les relations au sein du groupe sont exceptionnelles et je suis vraiment heureux d'avoir rencontré Nicko, Thierry, Patrick et Florent.C'est une chance d'en être là et c'est ça que j'apprécie le plus actuellement.Nous n'avons jamais eu une prise de tête et je n'arrive pas à concevoir que cela puisse arriver.
Quand tu fais un point sur ta route tu peux le faire en comptabilisant les sorties discographiques mais pour ce qui me concerne je préfère le faire strictement du point de vue des relations humaines.Cela ne veut aucunement dire que par le passé cela n'a pas été le cas car j'ai d'excellents souvenirs avec chaque personne qui a joué dans KILLERS.Simplement cela n'a jamais atteint la dimension actuelle et c'est ça qui me rend le plus fier et le plus optimiste.

2 Pour la première fois depuis vos débuts, KILLERS sort une version anglaise. C'est assez innatendu ! Comment ça s'explique ? Quelles sont vos ambitions par rapport à l'étranger ?

L' ambition n'a jamais été le facteur déterminant dans KILLERS.Avant tout c'est toujours l'envie et le plaisir de proposer une nouvelle facette de notre musique qui m'a déterminé.Ensuite il est clair que c'est la réunion de différents paramètres qui a rendu cela possible.
Le principal étant le fait que Xavier LORENTE ait accepté de se charger de l'écriture des textes anglais. Il était hors de question pour moi de s'en tenir à une simple traduction littérale des textes français : il fallait que l'esprit KILLERS soit respecté et que cela soit irréprochable au niveau du vocable.Je crois que sur ce point "Killing games" est irréprochable et c'est pour moi l'essentiel.Pour ce qui est de l'aspect commercial, j'ai bien conscience que cela ne se fera pas du jour au lendemain mais c'est de toute façon une constante dans KILLERS : on avance sans se mettre de pression sur ce type de considération.On fait et on sait qu'on récoltera toujours une récompense qui correspondra au minimum à la passion que l'on y aura investi.

3 De quelle manière avez-vous bossé pour réadapter les morceaux en anglais ? Y-a-t'il des différences majeures ?

On a tout d'abord commencé avec trois morceaux pour très vite cerner un grosse partie des divers paramètres de ce type d'écriture.
On a ensuite affiné le travail sur les morceaux suivants et je crois qu'on a maintenant trouvé une excellente façon de procéder qui veut qu'on dégrossisse ensemble le chantier pour qu'enfin Xavier se charge de la partie la plus délicate de la finalisation des textes tant au niveau linguistique, qu'au niveau de la signification.
L'anglais ne nécessite pas du tout le même débit que le français et on peut donc se permettre de revisiter totalement les morceaux en s'accordant des parties vocales plus ou moins différentes.
C'est ça qui rend les versions anglaises attrayantes et qu'on préfère l'une ou l'autre, on est obligé de reconnaître que l'initiative est totalement compréhensible en sachant très bien qu'il n'y a pas lieu de mettre les versions en opposition puisqu'il est bien clair depuis le début que nous continuerons toujours à chanter en français.

4 Pour revenir à "Mauvaises graines", on peut dire que si beaucoup de groupes se calment au bout de dix albums, vous êtes, par contre, toujours aussi, voire même plus, incisifs. D'où vous vient cette énergie ?

J'ai toujours eu une préférence pour les morceaux plutôt énergiques et il se trouve que le line up actuel a encore plus cette tendance donc tu imagines bien que ça risque plutôt d'aller en s'amplifiant.Pour ma part, je ne vais surtout pas m'en plaindre .

5 Sur ces deux dernières productions ( "Mauvaises Graines" et "Killing Games" ), vous n'avez pas fait figurer le logo officiel de KILLERS, pourquoi ?

ça fait déjà quelques temps que le logo change et on ne voulait pas que cela entre en considération pour ces deux albums donc on a pris le parti de s'en tenir à un lettrage classique plus neutre.Pour "Mise aux poings 2001" par contre on a placé un nouveau logo qui à mon avis se retrouvera sur les prochains albums.

6 Comme beaucoup de fans, nous avons été très touché d'apprendre le décès de Nicko et sans vouloir toucher un sujet douloureux ou sembler irrespectueux, comment se dessine désormais le futur de KILLERS et quel sera son line-up ?

Nicko est en effet décédé le 16 juin dernier dans un accident de moto.Je n'ai pas besoin de te préciser que notre douleur est immense et qu'il nous manque énormément.On a décidé de ne pas annuler les concerts qui étaient prévus car cela nous aurait fait plus de mal que de bien.Devant une telle tragédie accidentelle il n'y a malheureusement pas grand chose à faire si ce n'est de continuer pour perpétuer le bonheur qu'éprouvait Nicko à jouer dans KILLERS.Il faut qu'on soit fort pour qu'il soit fier de nous et que notre énergie lui fasse honneur.
On a assuré les concerts avec Florent POUEY qui était depuis plusieurs années notre road / cameraman / pote et plus car affinités.
Déjà en 1999 il avait remplacé Nicko pour un concert en Bretagne suite à un accident de bécane.Il avait 20 ans et en deux jours il avait relevé le défi.Il a tout partagé avec nous et il était inconcevable de ne pas privilégier cet aspect des choses.Je ne crois pas qu'on aurait pu rejouer aussi tôt avec quelqu'un d'autre.Tu sais : quand tu es confronté à de telles épreuves, tu prends conscience que l'amitié est la seule réponse valable.Florent joue également dans un autre groupe mais comme ce sont des potes, nous ne voulons pas le mettre dans la situation d'avoir un choix à faire.Tant que nous arriverons à concilier les activités des deux groupes sans que cela ne gène KILLERS, il n'y aura pas de raison que cela change.

7 Vous venez de sortir une version 2001 de "Mise aux poings", pouvez-vous nous en parler ? Quels en sont les différences et les évolutions par rapport à la version originale ?

"Mise aux poings" est sorti en 1987 avec un chant que pas mal de correspondants de KILLERS trouvaient un peu trop agressif.Cela a donc contribué au fait qu'il s'est toujours classé en queue de peloton des albums préférés de KILLERS.
J'aime beaucoup cet album tant au niveau des compositions qu'au niveau des textes et j'ai souhaité qu'il puisse connaître une nouvelle existence plus favorable plus de 14 ans après son enregistrement.
Pour cela j'ai refait toutes les parties vocales et à priori le résultat semble plaire car au bout du compte le "message" passe beaucoup mieux et la musique s'en retrouve valorisée."Mise aux poings 2001" est sorti chez Brennus qui reste notre label exclusif.
Il est agrémenté d'un tout nouveau packaging réalisé par Xavier LORENTE avec un superbe livret.
Autre nouveauté : il contient effectivement une plage vidéo d'une dizaine de minutes réalisée par Olivier NELLI de GOREDOC productions.
Je crois que tous ces éléments contribuent à en faire une pièce indispensable de notre discographie

8 Quel est le but de cet album "intermédiaire" ?

Pour des raisons de logistique commerciale, nous devons respecter un certain délai entre la sortie de deux nouveaux albums inédits, la sortie de "Killing games" ( version anglaise de "Mauvaises graines" ) a occupé la première partie de cette période transitoire et c'est donc "Mise aux poings 2001" qui l'a conclue. Il y aura toujours à l'avenir au moins une version anglaise qui sortira durant cette période et peut être d'autres surprises si le temps le permet.Le temps passe tellement vite et nous avons tant de morceaux en attente qu'il va bien falloir d'une manière ou d'une autre réduire ce délai.

9 Avez-vous déjà des idées pour un véritable nouvel album et quand pensez-vous l'enregistrer ?

On vient tout juste de commencer les premiers enregistrements.Comme d'habitude, ça se passe à domicile et on peut donc prendre notre temps pour essayer d'enregistrer un maximum de morceaux.Pour la seconde fois on se retrouve avec presque une trentaine de titres et il va donc falloir encore qu'on fasse un choix pour établir une première série d'enregistrements.Je pense que continuerons à développer encore plus l'énergie qui se dégageait de "Mauvaises graines.C'est du moins l'esprit actuel qui nous anime.Thierry sera impliqué pour une bonne moitié des compositions et j'en suis vraiment très heureux car cela ira en s'amplifiant à l'avenir.

10 Bruno a bossé sur les albums de ARSENIC. Quel est son avis sur le dernier album "Degradence" ? Y-a-t'il d'autres groupes dans votre région qui méritent d'être cités ici ?

Il y a toujours pas mal de groupes heavy au Pays basque et le groupe leader de cette scène qui chante en basque est SU TA GAR.
Ils tournent depuis presque 15 ans et ont vraiment beaucoup de succès ici par contre ils n'ont jamais vraiment réussi à sortir du Pays basque.C'est dommage car ils sont vraiment très bons.
Pour Arsenic, je trouve qu'il y a beaucoup trop de maladresses dans cet album et je le leur ai d'ailleurs dit clairement lorsqu'ils m'ont demandé mon avis.Après ce n'est pas à moi de juger, ils ont décidé de le sortir ainsi : tant mieux pour eux si je suis le seul à penser cela.

11 Enfin, avez-vous quelque chose à ajouter, un sujet que vous auriez aimé aborder ou autre ?

Juste vous remercier de nous être aussi fidèles.
Je te le dis très sincèrement car lorsque j'ai refais le site internet de KILLERS ( www.killers.fr.fm ), j'ai pu noter que vous avez toujours été là pour nous soutenir et tous les articles, interviews et chroniques que j'ai pu lire m'ont vraiment impressionné.
Vraiment, du fond du cur : un énorme MERCI !!!

INTERVIEW UNDERGROUND INVESTIGATION 25 novembre 2001